Tembec
Cellulose de spécialités
Tartas, France

Projet d’investissement majeur en énergie verte à Témiscaming

Ce projet stratégique augmentera la production d’électricité verte, améliorera la performance environnementale et accroîtra la capacité de production – tout en faisant de l’usine de Témiscaming l’une des installations de fabrication aux coûts les moins élevés de l’industrie de la cellulose de spécialités.

La production à notre nouvelle installation commencera à la fin de 2014

La construction de cette installation d'énergie verte au coût de 255 millions de dollars a commencé au début de 2012. Voici les faits saillants du projet, le plus important depuis de nombreuses années pour l'industrie des produits forestiers :

  • Augmentation de la capacité de production d’électricité verte de Témiscaming de 10 à 50 mégawatts.
  • Réduction des émissions de dioxyde de soufre de 70 %;
  • Réduction des coûts de production, faisant de l’usine de Témiscaming l’une des installations aux coûts les moins élevés parmi les producteurs de cellulose de spécialités;
  • Augmentation graduelle de la capacité de production annuelle de cellulose de spécialités grâce à des gains d'efficacité.

Le projet comprend la construction d’une nouvelle chaudière à haute pression et l’installation d’une nouvelle technologie de contrôle des émissions. La chaudière sera alimentée à la liqueur de bisulfite résiduaire dérivée du procédé de fabrication de la cellulose de spécialités, et produira de la vapeur pour les besoins de l’usine.

Une nouvelle turbine fonctionnera avec cette vapeur pour produire l’électricité verte. La vapeur sera aussi utilisée dans la phase de séchage du procédé de production de la cellulose de spécialités. La production d'électricité verte commencera à la fin de 2014, en vertu d'un contrat de 25 ans avec Hydro-Québec.

Les revenus supplémentaires de la vente d’électricité verte renforceront et stabiliseront les recettes de Tembec pour le cycle économique à venir et réduiront la dépendance de l’entreprise envers les produits forestiers de base comme le bois d’œuvre, les pâtes et les papiers, qui sont plus cycliques. Les nouveaux équipements pourront en outre répondre à un éventuel accroissement de capacité de l’installation de production de cellulose de spécialités.